[Thèse] Faire, voir et habiter les images à Pompéi : la répétition des thèmes mythologiques dans la décoration des domus

28 Views
soutenance_these_clemence_michalski_pompei

Le 8 janvier 2021 avait lieu ma soutenance de thèse. J’ai pu y présenter dans les moindres détails le résultat de mes recherches. C’était un moment inoubliable chargé en émotion, mais surtout de fierté finalement. Au terme de cinq ans d’études, j’avais enfin l’opportunité de présenter le rendu final de mes travaux devant un jury de spécialistes…

Voici en bref, ou presque, le contenu de cette thèse…

Je suis partie d’un constat de départ très simple, celui de l’omniprésence de la mythologie dans le décor des maisons pompéiennes. De ce point de départ, il a fallu reconstruire l’iconographie de ces habitations en rassemblant un corpus suffisant pour prouver la présence de répétitions.

Ce corpus a donc demandé près de deux années quasi-complètes de travail. Il a nécessité un dépouillement des textes mentionnant les découvertes de fresques depuis le XVIIIe siècle, afin de vérifier qu’il n’y avait eu aucun processus de sélection de la part des auteurs risquant d’accentuer le phénomène de répétition. L’exhaustivité était donc de mise. Je suis allée jusqu’à photographier sur le terrain les peintures et à chercher la trace de peintures disparues dans les récits de voyageurs (curieux, artistes et savants) des XVIIIe et XIXe siècles. C’était un travail passionnant…

Dans cette thèse, j’aborde en détail les questions de production, de goût, des pratiques et des usages de l’artisanat dans l’Antiquité. J’ai pu ainsi examiner de près l’évolution de la perception des peintures murales pompéiennes au cours des siècles dans un bilan historiographique qui fait le point sur la longue tradition littéraire pompéienne.

Au terme de mes recherches, je peux dire que la peinture mythologique est conçue comme une fenêtre sur un monde du mythe, dans une présentation organisée en fonction d’axes visuels particuliers à la domus. Mes recherches permettent de conclure aujourd’hui que la répétition se fait à travers une série de critères iconographiques, architecturaux et culturels déterminés par la domus au sens large, ce qui explique la présence des mêmes thèmes dans des endroits similaires.

À travers l’utilisation d’une base de données qui m’a permis de réduire à 163 tableaux le corpus étudié, j’ai envisagé la peinture à travers les notions d’atmosphère, de séries et de parcours. J’ai pu ainsi analyser les manières d’habiter le décor dans l’antiquité et de dresser ma propre typologie d’analyse iconographique.

Résumé

Dans l’histoire des études publiées depuis le XVIIIe siècle, plusieurs spécialistes ont pu constater le caractère répétitif des tableaux mythologiques. Pourtant, ce phénomène de répétition reste encore rarement analysé de façon méthodique et transversale de nos jours.

Construction littéraire ou réalité archéologique, cette question ne peut être abordée sans la réalisation d’un corpus de tableaux se voulant le plus exhaustif possible et l’analyse historiographique des récits de voyage. Mon objectif principal est donc d’apporter un regard spécifique sur la manière dont se composent les images à Pompéi, du choix du moment illustré à la structure des images, dans le contexte particulier de la domus.

Cette réflexion, basée sur l’interprétation du processus de création chez l’artisan, du pouvoir et de l’efficacité des images, permet d’explorer la capacité figurative des scènes mythologiques. Suivant une approche historique, architecturale, iconographique ou anthropologique, il s’agit de donner un sens aux récurrences, variations, transferts ou singularités et de rendre compte des rapports thématiques noués par les différents cycles mythologiques à Pompéi dans l’Antiquité

Mots-clés :

Italie ; Pompéi ; antiquité romaine ; architecture domestique ; peinture murale romaine ; mythologie ;iconographie ; images et esthétique ; sociologie ; réception

Abstract

In the long history of the studies published on Pompeian wall-paintings since the early nineteenth century, we can note the rarity of methodological and cross-disciplinary analyses concerning the repetition of mythological themes in the pompeian domus.

Literary invention or archaeological reality, the study of repetition needs an historiographic review of the travel writing and the realization of an images corpus as exhaustive as possible.The main goal of this research is to bring a specific perspective on the way that images can be composed. In this way, this research considers the choice of the illustrated moment to study the structure of the images in the specific architectural and sociological context of the domus.

The study of the creation process of images enables a definition of the notion of themes and the effectiveness of these images. In a comparative and relational way of studying the Pompeian mythological themes, it is about giving a meaning to the recurrences, variations, transfers, and singularities and, finally, reporting the thematic relationships between the different mythological series.

Keywords :

Italy; Antiquity; Pompeii; Wall painting; domestic architecture; mythology; iconography; image and aesthetic ;reception

Et vous, quel est votre sujet de thèse ?

Et pour plus de ressources et de conseils concernant le monde doctoral, rendez-vous dans la rubrique Côté Doctorat de Place plume. À très vite.

0 Comments

Leave a Comment