Outils et méthodes : comment se construit votre sujet de recherche ?

491 Views
adapter outils et méthodes pour développer votre sujet - Y a-t-il un lien obligatoire entre sujet d'étude, outils et méthodes choisi ?

Changer d’outils ou changer de méthodes ? C’est une question que l’on se pose régulièrement lorsqu’on travaille sur un sujet de recherche… Pourtant, comme on l’a vu dans un précédent article, la méthode pour analyser un sujet est propre à chaque personne et varie à chaque étape du projet. Le maître-mot est bien l’adaptation.

Sachant cela, peut-on changer d’outil sans changer de méthode et inversement ? Y a-t-il forcément un lien obligatoire entre sujets d’étude, outils et méthodes ? Je vous propose dans cet article de comprendre comment un sujet se modèle en adaptant à l’infini vos outils et méthodes.

1. Outils et méthode au service du sujet

Vous l’aurez compris, un sujet peut conserver sa cohérence même si l’on suit plusieurs directions (et oui, même si celles-ci vous semblent contradictoires). On travaille sur un sujet pour en chercher la cohérence. Cela implique parfois des détours, des marches-arrières ou des écarts. La recherche d’un sujet ouvre toujours des questions et c’est normal.

Ces questions se rapportent parfois à la méthode choisie pour organiser notre travail et notamment la collection et l’exploitation de notre documentation. Nous avons tous nos propres systèmes de documentation… Toutefois, avant de se lancer, il est important de se demander si ces outils sont fiables et surtout s’ils sont faits pour durer.

Trois outils pour une bonne synergie

– Le premier est évidemment l’outil informatique : prendre rapidement des notes, sauvegarder de nombreuses copies, transporter et conserver ces documents à portée de main, classifier… Cette instantanéité facilite la recherche, mais suppose aussi une bonne organisation.
– Le deuxième outil est la base de données bibliographiques comme Zotero ou Mendeley… Elle vous permet d’éditer rapidement les références, de conserver vos listes de lectures, de partager vos recherches… On peut également y associer une application de prises de notes en ligne comme Evernote, Obsidian, DEVONtechnologies…
– Le troisième est une combinaison du simple carnet de papier et de votre mémoire. Les procédés les plus simples sont souvent les meilleurs. Bien entraînée, votre mémoire assemble toute seule les données recueillies pour résoudre votre sujet. Le carnet vous permet de capturer des idées de passage, des citations, des rendez-vous, des questions…

Ces méthodes de classement ne sont pas définitives, mais vos outils sont souvent dépendants les uns des autres. L’objectif est donc de trouver votre synergie et de vous y tenir après l’avoir testé.

Le fonctionnement de votre méthode dépend aussi de l’entretien régulier de vos outils. Chacun se complète par un système de vases communicants. Ce n’est que par la fréquentation presque quotidienne, quelquefois inconsciente de votre sujet que vous en tirerez quelque chose.

Prendre un temps pour chercher comment chercher

Votre système d’outils doit être pensé pour tenir sur la durée. Il est donc normal et essentiel, au départ, d’investir du temps à imaginer une méthode en comparant des outils à votre disposition. Ce temps dépensé n’est ni superflu, ni perdu. Vous éviterez des ajustements trop fréquents en cours de route. Je me répète, mais tout doit être pensé pour tenir la distance. Lorsqu’on s’inscrit en thèse, on n’imagine pas le chemin à parcourir jusqu’à la soutenance…

Nébuleuse d'Orion - adapter outils et méthodes pour développer votre sujet - Y a-t-il un lien obligatoire entre sujet d'étude, outils et méthodes choisi ?
Nébuleuse d’Orion

2. « Des atomes aux molécules »

Cette idée me vient de mon ancien directeur de recherche. Pour lui, la recherche est un assemblage d’outils et de méthodes formant un tout. Les outils changent, les méthodes s’adaptent, le sujet se développe. Tout s’assemble pour produire de nouvelles choses. On ajoute, on enlève, on laisse mûrir, parfois, on oublie même…

Vos outils et vos méthodes donnent du corps au sujet.

Un changement est tout à fait normal et conduit à l’évolution de votre sujet de recherche. Cette variation dans votre parcours de départ n’est pas forcément une remise en question de l’ensemble. Elle peut aussi être le résultat de votre inventivité et de votre capacité d’adaptation. Soyez attentif, ne tombez pas trop vite dans le négatif. Vos choix orientent fréquemment votre sujet vers de nouvelles approches qui seront enrichies sur le long terme.

Finalement, la cohérence de votre sujet d’étude n’est-elle qu’une question de méthode ?

Une nébuleuse d’outils tangibles et de méthodes mouvantes

Une méthode est par définition modulable et ajustable. Un outil doit être choisi pour durer et vous faciliter la tâche. Il doit être le plus pratique possible et remplaçable rapidement en cas de problème. Il n’y a donc pas de lien obligatoire entre les outils, les méthodes et le sujet choisi. Vous devez être à l’aise et si vous changez d’avis, demandez-vous si le temps consacré à cette modification en vaut la peine et pourquoi. Vous l’aurez compris, tout changement conduit également à l’évolution du sujet. En recherche, rien n’est complètement figé. Qu’en pensez-vous ?

Quelle importance accordez-vous aux choix de vos outils ? Sur quels critères vous basez-vous ?

Pour plus de conseils rendez-vous dans la rubrique “Méthodes & Ressources” de Place plume. Et si cet article, vous a été utile, dites-le dans les commentaires. On se retrouve sur Instagram, Facebook ou Pinterest pour discuter.

0 Comments

Leave a Comment