LaTeX en Sciences Humaines : le manuel pour vous lancer

418 Views
latex applique aux sciences humaines - maïeul rouquette - guide - manuel - tutoriel

Vous en avez assez de rectifier sans arrêt vos illustrations ou vos tableaux dans Word. Vous avez envie d’essayer LaTeX pour rédiger votre thèse ? Dans cet article, je vous propose de découvrir le livre de Maïeul Roquette intitulé « (Xe)LaTeX appliqué aux sciences humaines » et publié en 2012. Longtemps réservé aux sciences dites « exactes », c’est l’un des seuls manuels LaTeX à destination des étudiants et chercheurs des Sciences Humaines.

Alors, si vous n’êtes pas frileux à l’idée d’apprendre un langage informatique pour résoudre vos problèmes d’édition, ce manuel est fait pour vous. C’est complet et facile à lire, vous n’avez qu’à vous laisser guider.

1. Qu’est-ce que c’est LaTeX et comment l’installer ?

LaTeX, prononcé \la.tɛk\ ou « LATEK », est un langage informatique pour composer des documents de qualité professionnelle au format PdF dans un éditeur.

Pour cela, vous devez installer un éditeur qui traduira vos commandes au cours de votre rédaction. Chaque commande sera interprétée comme un ordre pour modifier l’apparence de votre texte. C’est vous qui configurez l’apparence de votre document de A à Z. La mise en page est réalisée automatiquement.

Néanmoins, LaTeX n’est pas un environnement WYSIWYG ( What You See Is What You Get) comme Word ou LibreOffice par exemple. Le document devra être compilé entièrement pour visualiser le résultat final.

File:TexmakerView.png - Wikimedia Commons

Pour installer LaTeX, vous avez besoin d’un éditeur et d’un compilateur sur votre machine.

1. Installer le compilateur LaTeX pour Windows, Linux ou macOS

Rendez-vous d’abord MikTeX.org pour installer le compilateur qui assemblera votre document.

Fig. 1 : Page d’accueil de MikTeX.org

Cliquez sur l’onglet « Download » dans le menu principal en haut de la page.

Le site vous propose ensuite d’installer la dernière mise à jour en date pour Windows, Mac, Linux ou Docker… (fig. 1)

Cliquez sur la version correspondant à votre système d’exploitation. (fig.2)

Une fois téléchargée, vous n’avez qu’à suivre les instructions pour l’installation sur votre machine.

Vous disposez même d’un tutoriel en cas de gros problèmes. Mais normalement, ça fonctionne bien.

Fig. 2 : Page d’installation de MikTeX

2. Installer l’éditeur LaTeX pour Windows, Linux ou macOS

Enfin, une fois le compilateur installé, téléchargez l’éditeur de code TexMaker. Pour cela, rendez-vous sur la page intitulée : https://www.xm1math.net/texmaker/.

Fig. 3 : Page d’accueil de TeXMaker

Une nouvelle fois, cliquez sur l’onglet Download en haut à gauche dans le menu de la page d’accueil (fig. 3).

Une nouvelle page s’affiche et vous propose de télécharger la dernière version.

Une fois téléchargée, il vous suffit d’installer l’éditeur en suivant les instructions.

Fig. 4 : télécharger la version adaptée à votre système

2. Pourquoi utiliser LaTeX en Sciences Humaines ?

LATEX permet de résoudre l’ensemble des problèmes des traitements de texte.

Maïeul, Roquette, (Xe)LaTeX appliqué aux sciences humaines, p. 9

Au premier abord, LaTeX peut faire peur. L’interface est parfois un peu brute. Vous ne disposez pas forcément d’un aperçu de la totalité de votre document et il faut des connaissances rudimentaires sur le fonctionnement d’un langage informatique. Pourtant, je vous assure, le temps investi au départ sera vite récompensé par la qualité de votre document fini.

Pour dépasser le clivage entre Sciences « dures » et Sciences « molles »

Alors que les étudiants en Histoire de l’art sont des spécialistes de la rédaction et aussi de l’édition, « LibreOffice » et « Word » sont les deux seuls logiciels utilisés, voire « autorisés » pour les travaux universitaires. LaTeX est encore aujourd’hui réservé aux Sciences dites « dures » ou « exactes », creusant encore un peu plus l’écart. Pourquoi ?…

Les éditeurs de sciences humaines acceptent rarement des textes formatés en LATEX parce que les auteurs les rédigent rarement en LATEX parce que les éditeurs les acceptent rarement en LATEX …

Maïeul, Roquette, (Xe)LaTeX appliqué aux sciences humaines, p. 7

Lorsque je préparais ma thèse, par exemple, l’utilisation de ce logiciel, d’après les normes de l’école doctorale, était interdite pour les sciences humaines… Ce fut une grosse déception pour moi, et un retour à Word qui demande des ajustements interminables au contraire de LaTeX.

Pour éviter les inconvénients de Word ou LibreOffice

Lenteur d’affichage, manque de souplesse, mouvements intempestifs, décalages fréquents, écarts de ponctuation…

Les logiciels de traitement de textes sont souvent source d’énervement et de frustration comme le signale à juste titre Maïeul Rouquette dans son livre. Je suis complètement d’accord. On perd un temps fou à réajuster ces tableaux, ces illustrations, ces titres… et cela génère autant de stress au moment du dépôt final et de la conversion PdF.

Avec LaTeX, le texte et ses commandes d’édition sont codés puis compilés pour produire directement un fichier impeccable au format PdF. Cela demande peut-être plus de rigueur lors de la rédaction des commandes, mais cela en vaut la peine. Vous ne verrez plus de problème d’impression, d’ouverture de fichier ou même de mise en page perdue.

Pour une gestion bibliographique souple et dynamique

La gestion d’une bibliographie est à la fois l’un des travaux les plus importants en sciences humaines et l’un des plus pénibles, avec de nombreuses sources possibles d’erreurs.

Maïeul, Roquette, (Xe)LaTeX appliqué aux sciences humaines, p. 10

Outre la qualité typographique, avec LaTeX, tout est automatisé. La gestion de votre bibliographie et de vos appels de notes sera beaucoup plus simple. Vous ne serez plus dépendant des références pré-enregistrées du logiciel de traitement de texte ou de Zotero, car vous choisissez vos propres normes. Enfin, plus besoin d’ajouter les références manuellement, les unes à la suite des autres. Le moment de la relecture se fait ainsi plus léger.

3. Partez sur de bonnes bases et laissez-vous guider

Pratique, lisible et bien construit, ce livre n’a pas beaucoup de défaut. C’est une bonne première approche du logiciel pour en comprendre le fonctionnement. Les explications sont accessibles et surtout applicables aux domaines des Sciences humaines. Il propose une approche claire et permet une édition rigoureuse et définitive dès la première compilation du document.

Dix ans plus tard, ce livre est toujours d’actualité.

Je l’ai découvert en quatrième année de thèse, en 2018. J’avais commencé ma rédaction avec Word, mais avec 5 volumes de thèses à éditer, j’avais envie d’une solution moins aléatoire pour me concentrer vraiment sur le fond et moins sur la forme.

Pour consulter ce manuel, il vous suffit de cliquer sur l’image ci-dessous.

Vous pouvez aussi acheter la version papier pour soutenir le travail de l’auteur.

Xe)LaTeX appliqué aux sciences humaines - Geekographie Maïeulesque
Maïeul, Roquette, (Xe)LaTeX appliqué aux sciences humaines, édition Atramenta, 2012, publié sous licence Creative Commons France 3.0 – Partage à l’identique

Vous avez envie de vous lancer. Vous devriez trouver votre bonheur dans ce livre. On ne perd pas son temps. Vous me direz ce que vous en avez pensé.

Avez-vous déjà essayé LaTeX pour vos publications ? Qu’en pensez-vous ?

Pour plus de conseils rendez-vous dans la rubrique “Méthodes & Ressources” de Place plume. J’attends tes commentaires avec impatience… N’hésite pas à m’envoyer vos questions ou vos réactions. Et si cet article, vous a été utile, dites-le dans les commentaires.

0 Comments

Leave a Comment